Évasions naturelles avec la Huppe fasciée

La période actuelle (Juin / Juillet) nous amène, lors de nos sorties quotidiennes, à observer beaucoup de nourrissages pour une multitude d’espèces d’oiseaux. C’est un régal. En voici quelques illustrations… pour la gagnante du concours : Miss Upupa epops, la Huppe fasciée.

En effet, l’oiseau arbore une magnifique huppe ; ses ailes (rémiges) et sa queue (rectrices) sont fasciées (à bandes/rayures blanches et noires), bref, un brin « m’as-tu vu », c’est que Madame est de haut rang !

Pour son nom scientifique latino-grec Upupa epops, il faut chercher du côté du chant doux de l’oiseau (« Houpoupou »). Enfin, pour la partie grecque epops, il faut aller voir du côté d’Aristote et de l’onomatopée « epopoï ». On retrouve encore l’importance accordée aux chants pour identifier les oiseaux dès l’Antiquité.

La série de photos met à l’honneur deux familles de huppes, l’une est composée au total de  trois juvéniles volants, ressemblant aux adultes (plus de roux aux ailes et bec moins développé). Ils se font en partie nourrir encore par les deux adultes (photos montrant un de ces juvéniles et un adulte). L’autre famille se compose de deux juvéniles encore au nid, dans une ancienne cavité de Pic épeiche sur un Peuplier noir.

Notez le rapide développement de ces jeunes, les photos ayant été prises le 24 et 26 juin et le 03 juillet 2018 : en juin les jeunes sortent à peine la tête de la cavité tandis que début juillet il en est tout autrement.

About the author: Olivier

Leave a Reply

Your email address will not be published.Email address is required.